Les hommes sans visages : un voyage au coeur d’une séance de maïeusthésie

15, Mar, 2023 | Accompagnement

La maïeusthésie, c’est un peu obscur pour beaucoup. Déjà rien que le nom parait compliqué à retenir et à répéter.

Je vais donc te raconter une de mes séances sous forme d’histoire car apparemment ma psyché aime parler en métaphores.

Toutes les séances sont différentes, j’ai volontairement choisi une séance où sont apparu des êtres qui ne faisaient pas partie de ma vie ou de ma généalogie. (C’est ce qu’on appelle le transpersonnel).

Pour moi, une séance est comme un voyage fascinant. Étant très visuelle, je n’ai qu’à fermer les yeux pour voir se dérouler devant moi toute une histoire au fur et à mesure de la séance. Une histoire à laquelle je n’aurais pas eu accès sans le guidage et l’accompagnement du thérapeute avec moi bien sûr.

Mon problème

Pour cette séance, j’avais comme problématique la difficulté à attraper mes pensées pour les transmettre. J’avais l’impression d’avoir trop de pensées en même temps ce qui m’empêchait de trouver mes mots. (Sujet parfait soit dit en passant, pendant que j’écris ici puisque je peux finalement me rendre compte si cette séance a été bénéfique).

Cela nous a amené à une période de ma vie, adolescente ou au milieu des autres je me sentais seule.

L’adolescente

Nous avons reconnu la tristesse, la souffrance de cette jeune fille qui se retrouve seule, perdue et vulnérable au milieu de personnes qui lui tournent le dos. Pourtant, elle ne peut pas partir, comme au théâtre, la lumière est sur elle, des yeux scrutent ses moindres faits et gestes. Elle doit être parfaite et réciter son texte sans fautes. Pourtant, elle n’en est pas capable.

Elle veut bien aller sur scène, mais seulement si elle peut faire ce qu’elle veut, sans jugement.

Les hommes sans visage : un voyage au coeur d’une séance de maïeusthésie

Les sans visages

Elle ne voit pas qui se cache dans l’ombre du public. Est-ce qu’ils sont bienveillants ? Est-ce qu’ils vont la juger et la huer parce que sa représentation n’est pas assez spectaculaire ?

En s’approchant, elle se rend compte que le public est composé d’innombrables personnes sans visages, sans expressions, comme des pantins indifférents et sans âme. Elle a peur…

Ils n’ont pas de visage, elle ne peut pas lire leur expression, anticiper leurs réactions. Elle a tellement l’habitude de s’adapter à ceux qui l’entourent, de s’oublier pour plaire qu’elle se retrouve démunie.

Quand elle ne peut pas prévoir la réaction des gens, elle a peur qu’ils deviennent violents. Elle ne sait pas pourquoi, cela lui paraît irrationnel, mais cette peur est ancrée au plus profond d’elle-même. Elle a peur de recevoir des coups à tout moment. Elle a besoin de se protéger. Elle est vulnérable et seule, prise au piège dans un cercle de lumière qui l’empêche de voir ses assaillants et leurs motivations.

Pourtant, elle est pleine d’amour, elle voudrait enlacer ces personnes qui lui font du mal. En touchant leur humanité, tout pourrait s’apaiser.

La lumière

Finalement, elle se relève et essaie de voir au-delà de cette lumière qui l’aveugle. Qu’y a-t-il derrière ? Elle voudrait projeter cette lumière partout pour voir autour d’elle.

Cette lumière qui est finalement une protection, qui peut lui permettre d’avancer et de voir au-delà des illusions.

L’homme au-delà de la lumière

Grâce à cette lumière, l’agresseur apparaît soudainement. C’est une personne sans visage qui assistait au spectacle précédemment !

Il ne ressent rien, il est neutre et ne veut pas qu’on l’approche car il a peur d’avoir des émotions.

En respectant son souhait et en le reconnaissant, sa confiance revient et son visage prend forme.

Il est en colère, ça bouillonne en lui. Il est imprévisible et ça me fait peur.

Pourtant, cette colère n’est qu’une protection. Cette protection est sombre, il s’en repaît, elle fait partie de lui.

C’est une entité vivante avec son propre agenda. Elle est comme une fumée noire profonde et épaisse qui s’infiltre partout. Je la vois grandir encore et encore pour montrer sa puissance.

Prendre de la hauteur

En prenant de la hauteur, elle me parait plus petite et me fait moins peur. Mais ça ne lui plaît pas à cette fumée. Elle se débat, essaye de monter car elle doit montrer sa supériorité. Tout comme cet homme qui l’utilise.

Je suis trop haute ? Qu’à cela ne tienne, il va défier toutes les lois de la nature et marcher sur l’intangible, un pas après l’autre pour m’atteindre. Rien n’est impossible pour lui.

Pour m’aider, toutes les “Moi” qui sont apparues dans cette séance, celle qui avait sa problématique, l’adolescente et la petite fille vont créer une équipe. Ensemble, elles sont plus fortes et peuvent se soutenir.

L’homme décide alors d’abandonner sa progression. Il restera en bas tant que nous serons en hauteur. Chacun son espace, chacun s’apaise.

Petite rétrospective

Nous les laissons là pour retourner voir l’adolescente que j’étais dans son environnement en début de séance.

Elle est toujours dans son cercle de lumière, entourée de personnes qui lui tournent le dos. Mais elle se sent plus forte. Finalement, quelqu’un se retourne et lui tend la main. Elle se sent vue et acceptée. Elle est contente et prend cette personne dans ses bras.

Les bienfaits

Après la séance, cette difficulté à trouver mes mots peut encore apparaître mais je ne m’y accroche plus, ce n’est pas bien grave. Cette problématique qui me paraissait une montagne me paraît maintenant bien dérisoire.

Peut-être que je pourrais refaire une séance sur ce sujet en espérant ne plus jamais avoir de difficultés à trouver mes mots. Mais est-ce vraiment une volonté réalisable ?

Je pense que la vie fait son œuvre et je ne ressens plus le besoin d’explorer ces zones.

📍Cet article t’as plu ?  Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est ton super-pouvoir d'introvertie au travail ?

Inscris-toi à la newsletter et reçois le test de personnalité !

Tu as envie de te faire accompagner ?

Pour une séance ou une charte

👇🏽